Le Journal d’Atelier

Rangement à l’atelier

Ces derniers jours, j’ai un peu rangé l’atelier: dégagé l’espace devant la fenêtre, ce qui fait rentrer une belle lumière le matin et fait un peu de place au centre pour pouvoir travailler de grands papiers. Il reste évidemment encore beaucoup d’objets hétéroclites un peu partout, mais ce sont eux qui structurent l’ensemble de l’espace en apportant des lignes et un fourmillement de textures et de matières. Le beau temps revient, il était temps. Je vais sans doute passer un peu de temps au jardin, il y a du travail…

Renaissance

[…] Alors que tout espoir semblait s’évanouir, que l’obscurité était sur le point de m’engloutir, un dernier sursaut fit enfin poindre un début de réponse. Je m’accroche à cette frêle étincelle, il faut que je la maintienne en vie si je veux qu’elle me sauve. J’ai compris que j’avais eu la prétention d’être un artiste et que cela n’a, finalement, aucune espèce d’importance. J’ai tourné en rond pendant des années, perdant jusqu’à l’essence de moi-même, alors que l’arbre aux souhaits était là, au bord de la route. Je suis passé… Lire la suite »Renaissance

La commande publique

« La commande publique artistique (c’est-à-dire une commande passée par une personne morale de droit public) vise aussi à permettre aux artistes de réaliser des projets dont l’ampleur, les enjeux ou la dimension nécessitent des moyens inhabituels. Ce dispositif volontaire a donné un nouveau souffle à l’art dans l’espace public. Présent dans des lieux très divers, de l’espace urbain au monde rural, des monuments historiques aux jardins, des sites touristiques à l’espace public qu’est l’Internet, l’art de notre temps dans l’espace public met en jeu une grande variété d’expressions plastiques parmi… Lire la suite »La commande publique

Un peu d’huile, enfin!

J’ai enfin ressorti les huiles et les toiles. Pas vraiment de grands formats, je n’ai pas le courage de me lancer dans de si longues batailles. Je tente pour l’instant de transposer les changements importants qui sont intervenus dans mon travail sur papier. C’est long et difficile, Je m’acharne. J’ai finalement compris que le sujet importe peu en peinture. Ce que l’on peint, c’est l’espace. Il faut parvenir à le structurer, le faire vibrer dans ses moindres recoins. J’ai encore trop de peinture morte dans mes toiles…  

Aux Ateliers du 5

Je n’expose pas souvent, j’espère que ce sera pour vous l’occasion de (re)découvrir mon travail. Exposition aux Ateliers du 5 du 18 au 25 Février Vernissage le samedi 18 Février 5, rue des Gobelins à Argenteuil